Accueil
 ...raconte-moi la vie de tes soeurs actuellement.
 
  17 juin à Gaillac
La Messe a été concélébrée par 13 prêtres amis ...


Ci-dessous, l'homélie du Père Curé :

A17 juin 2011 SAINTE EMILIE DE VIALAR


Frères et sœurs,
Ces lectures sont vraiment les bienvenues au moment où nous faisons mémoire de notre sainte compatriote Emilie de Vialar !
Par sa vie toute donnée à la suite du Christ, elle a vécu vraiment son invitation à être sel de la terre et lumière du monde.
Elle a mis en œuvre les conseils de Paul à la jeune communauté chrétienne de la ville de Colosses en Turquie
Il m’a plu de mettre en parallèle quelques écrits d’Emilie pour contempler avec vous la façon dont elle a vécu cette Parole de Dieu pour que ensemble, ce soir, nous la laissions résonner dans notre cœur et nos esprits et que guidés par l’Esprit Saint nous la mettions en œuvre dans nos vies !

« Vous avez été choisis par Dieu et vous êtes ses fidèles bien-aimés, » écrit st Paul. Comme en écho Emilie écrit : « Dieu me dit formellement ces paroles : ‘dans deux ans tu connaîtras ta vocation’ ! Aussitôt que j’eus cette assurance, je me trouvais en parfaite tranquillité sur l’avenir, mon seul désir étant de faire la volonté de Dieu. »
Paul continue : « Faites-vous un cœur plein de tendresse et de bonté, d'humilité, de douceur et de patience. » Emilie répond comme en écho : « Je vous remercie par dessus tout de faire régner dans la maison l’esprit d’union et de charité. Ces sentiments sont en première ligne dans mon âme. »
« Vous qui avez dans votre cœur de vrais sentiments d’abnégation, développez-les par le bon exemple, par la douceur, rattachez tout à l’unité ! »
Et elle ajoute : « Je ne me rappelle pas avoir jamais dit une parole avec l’intention d’humilier mes sœurs ! »

Revenons à st Paul qui poursuit : « Supportez-vous mutuellement et pardonnez, si vous avez des reproches à vous faire. Agissez comme le Seigneur : il vous a pardonné, faites de même. » A ce sujet, il faut se rappeler le pardon donné par Emilie à l’évêque d’Alger qui avait chassé les sœurs d’Algérie. Elle a même déchiré sa lettre de demande de pardon pour qu’on l’oublie en disant : « il ne convient pas qu’un évêque s’humilie ainsi devant une religieuse ».
Elle écrit encore : « Combien le Seigneur aime qu’on recours à lui dans un profond sentiment d’humilité !… Il l’a dit lui-même dans la Ste Ecriture : il ne rejetterait jamais un cœur contrit et humilié. »

« Par dessus tout cela, qu'il y ait l'amour, c'est lui qui fait l'unité dans la perfection. » nous dit Paul.
Emilie écrit : « A ma mort tous les vœux que je pourrai faire pour la prospérité de notre Ordre seront tous enfermés dans ces deux choses : bannir l’ambition et la désunion de l’esprit et du cœur de nos Sœurs. »

Paul ajoute : « Et que, dans vos cœurs, règne la paix du Christ à laquelle vous avez été appelés pour former en lui un seul corps. »
Emilie insiste : « Que vos cœurs soient au Seigneur, que son divin amour y domine ; dès lors vous serez heureuses, même en ce monde, par la paix dont vous jouirez ! »
« Allez lui parler, le prier de vous venir en aide, demandez-lui qu’il vous éclaire, qu’il vous fortifie et qu’Il vous console par sa grâce ».

Le « Vivez dans l'action de grâce. » de Paul est présent dans ce qu’écrit Emilie : « Combien on a le cœur satisfait quand il est donné de faire le bonheur de quelqu’un et de soulager l’humanité souffrante. »

« Que la parole du Christ habite en vous dans toute sa richesse ; instruisez-vous et reprenez-vous les uns les autres avec une vraie sagesse.
Chantez à Dieu, dans vos cœurs, votre reconnaissance. » »
Emilie écrit : « Aimez de plus en plus Notre Seigneur et attendez de lui une plus grande récompense si vous travaillez uniquement pour lui plaire. Cette récompense n’est autre chose que la possession de lui-même. »
« J’ai beaucoup d ‘épreuves mais Dieu est toujours là pour me soutenir… d’une manière distincte, j’ai vu la main du Seigneur me venir en aide. »

Saint Paul conclut : « Et tout ce que vous dites, tout ce que vous faites,
que ce soit toujours au nom du Seigneur Jésus Christ,
en offrant par lui votre action de grâce à Dieu le Père. »
Et Emilie d’ajouter : « Dieu est présent partout ; Jésus-Christ, Dieu et Homme est dans votre maison. » « Combien ma foi dans le secours paternel de la divine Providence a été augmentée !…L’invisible se rendait visible par ses bienfaits ! »
« Qu’elle est grande et généreuse la Divine Providence ! Qu’il est bon, le Seigneur pour ceux qui le servent ! »

A la parole de Jésus nous invitant à être sel de la terre et Lumière du monde, Emilie répond : « Le Seigneur a allumé au-dedans de moi le même feu qu’il y a allumé depuis longtemps, car si Dieu ne soufflait pas en moi l’esprit de zèle mon cœur cesserait d’être animé et dès lors je ne pourrai plus rien faire. »

« Le sœurs s’efforceront d’imiter le zèle de Jésus Christ pour le salut des âmes et sa grande miséricorde envers le prochain. »
« Ma vocation était le seul bien auquel je pusse tenir, par ce que le salut de beaucoup de pauvres infidèles en dépendait. »

« Je me livrai à l’attrait qu’il m’avait inspiré pour exercer la charité envers le prochain : soit en allant visiter les malades à domicile pour leur donner mes soins et leur porter secours, soit en travaillant à la conversion des pécheurs…»

« N’ayons jamais dans notre cœur que le désir de travailler à la plus grande gloire de Dieu et réjouissons-nous du bien qu’opèrent les autres ; ce double sentiment renfermera la vraie charité. »

« Mes sœurs perpétueront l’esprit que Dieu m’a donné, et l’élan de la Divine Charité que l’Esprit Saint a mis dans nos œuvres se perpétuera tant qu’il plaira à la divine Providence de se servir de nous. »


Frères et sœurs, Emilie nous a permis d’accueillir à sa suite, à son école, le programme de vie tracé par la Parole de Dieu que la liturgie nous donne à lire pour sa fête. Que la rencontre du Christ Ressuscité, dans cette eucharistie, nous donne d’en témoigner dans notre quotidien !

« En voyant ce que vous faites de bien,
les hommes rendront gloire à votre Père qui est aux cieux ! »
 
Création: jpmarty